De siblas, deux faisans qui lui avaient ete commandes pour une noce au lavandou


. On approchait peu a peu de la cime, et Maurin commencait a comprendre que Tonia faisait sincerement son pelerinage de devotion.

etonne, congestionne, il sonna ses gens et se fit faire du tilleul. Il etait arrive assez pres de la maison forestiere, a un quart de lieue a peine, et il suivait la route, quand un bruit insolite attira son attention.

Et tous, un long moment, garderent le silence, bien ennuyes. Voyez, dit-il en leur indiquant le sol. Il dit: Maman! et mourut dans mes bras. .

A moi, ma cousine? Enfin je vous serai bon a quelque chose! –Ce service, continua-t-elle, n’est pas d’une grande importance en lui-meme. Les deux soldats longent les boutiques pleines de femmes bavardes et gesticulantes.

En teintes sobres s’harmonisent le miroitement limpide des etalages, les vetements des promeneurs, les feuillages des arbres. C’etait une pipe dont le tuyau etait un roseau tres fin et le fourneau un bout de racine de bruyere creusee au couteau.

Je me disais: Voila un vieux chapeau fichu, il va s’en aller qui sait ou! Alors, mes amis, je ramassai une motte de terre, je visai bien, je la lancai–et le chapeau tomba comme un gibier! mais le geai, mes amis, prit son vol et fila comme un chasseur en faute poursuivi par des gendarmes. A quelque heure qu’il vous plaise de venir, monsieur, je serai toujours charme de vous recevoir, repondit l’ambassadeur. Ce n’est pas la mort qui m’effraie, c’est de monter sur un echafaud ignoble, d’etre livre vivant a la risee et aux avanies de cette populace que, si longtemps, j’ai vu trembler devant moi; voila ce qui trouble mes derniers moments, et me rend triste.

. . Puis il fit pendre du rebord de la fenetre, a l’interieur, toute la longueur du baton, assez court pour que, lorsque la corde serait tiree du dehors, la pierre ne touchat point le sol. L’artiste s’avance hardiment. ecoutez-moi, don Jaime, et vous me comprendrez, repondit le President d’une voix douce et penetrante.

. Comment des otages, n’avez-vous pas ma parole? –Parfaitement.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.